Es-tu vraiment heureuse ? 5 questions à te poser

etes-vous vraiment heureuse fille pieds dans l'eau

Parfois, nous avons tout pour être heureux ; il ne nous manque que le bonheur. | Robert Sabatier

… Ou te contentes-tu de ce que tu as déjà ? Tu as tout pour être heureuse : tu as fait des études, tu as un appartement, un chéri, des enfants, un travail, des animaux… Bref, la parfaite panoplie qui est supposée faire ton bonheur… d’après la société. Tout est là, tout ce qu’il fallait tamponner pour obtenir la vie parfaite a été tamponné. Cependant, penses-tu, au plus profond de toi être heureuse ? Ou est-ce que le changement t’effraie tellement, que tu te contentes de la situation dans laquelle tu te trouves ? Pose-toi ces 5 questions pour faire le point.

En ayant cochée tout ce que j’étais supposée cocher, j’avais la sensation qu’il me manquait quelque chose. Dans mes « bons moments », je ressentais toujours un vide. Je ne me sentais pas heureuse car malgré mes diplômes, ils ne me conduisaient pas vers le métier que je voulais exercer. La relation dans laquelle j’étais n’était pas épanouissante. Certains de mes amis, l’était par habitude et non parce que j’aimais être en leur présence. Il a fallu que je passe par une période difficile pour que j’en vienne à me poser les bonnes questions et à déterminer ce qui devait changer.

1. Si tu gagnais au loto, que ferais-tu ?

Comment occuperais-tu tes journées ? Quitterais-tu ton travail ? Oui ? Pour faire quoi ? Achèterais-tu une maison ? Partirais-tu en vacances ? Et qu’est-ce qui t’empêches aujourd’hui d’aller vers ce but ? De le faire, petit à petit ? Si tu réfléchis sérieusement à ces questions, tu verras si la vie que tu mènes maintenant te convient ou non. Il ne s’agit pas de quitter ton travail (par exemple) du jour au lendemain mais bien de réaliser quelles sont tes aspirations profondes.

2. Qu’est-ce qui te fait sourire ?

Fais une liste de toutes les choses qui te font plaisir. Tous ces petits détails dans la vie que tu fais avec un énorme plaisir, sans te forcer. Ces moments où te ne vois pas le temps passer. Tu trouveras ainsi les activités, les personnes et les choses qui te stimulent. Tu trouveras des points communs entre tous ces éléments qui te permettront de te focaliser un peu plus sur ces choses positives de la vie et ainsi augmenter les moments de bonheur. Renoue avec tes talents et les choses simples de ta vie.

3. Qui/comment aimerais-tu être ?

Quel genre de personne es-tu ? Est-ce que la personne que vous es aujourd’hui correspond à celle que tu aimerais être ? Si ton but est de devenir chanteur mais que tu as une peur bleue de t’exprimer en public, peut-être faudrait-il songer à prendre des cours pour parler en public ? Tu voudrais perdre du poids pour ta santé mais tu ne parviens pas à te discipliner ? Fais appel à une nutritionniste ou rejoins une communauté en ligne au lieu d’essayer le énième régime à la mode. Nous avons toutes des peurs mais ne les laisse pas te freiner, il faut que les choses changent ! « Chassez le naturel, il revient au galop » ? Oublie cette phrase, elle est fausse. Change pour être beaucoup plus heureuse. J’ai toujours voulu être utile et aider des personnes mais je ne peux pas être partout à la fois, alors j’ai ouvert ce blog.

4. Que détestes-tu dans ta vie ?

Il y a certaines choses que nous faisons parce que nous n’avons pas totalement le choix : assister à des réunions chiantes au bureau par exemple. Mais il y en a d’autres que nous faisons de peur de « décevoir » ou d’être « mal vue ». On parle aussi bien d’actions, d’évènements, de caractéristiques de ta personnalité…  Liste ces choses qui t’agacent et élimine-les petit à petit de ta vie. Tu verras à quel point tu te sentiras plus légère et plus épanouie. Exemple de choses « chiantes » : t’occuper du chat de fa sœur pendant qu’elle est en vacances alors que tu êtes allergique aux chats et qu’il ne t’aime pas et que quelqu’un d’autre pour le faire.

5. Comment veux-tu qu’on se souvienne de toi ?

J’adore ce point. C’est une idée que j’ai piqué à Stephen Covey : comment voudrais-tu qu’on parle de toi à ton enterrement ? Est-ce que si vous mourrais aujourd’hui, tu serais heureuse du souvenir que tu laisses ? De quoi voudrais-tu qu’on se souvienne ? Des heures passées au bureau ? De ta constante mauvaise humeur ? Des frustrations qui bloquaient ta vie ? L’impact que tu as sur tes proches ? Qu’est-ce qui te rend fière d’être toi ? T’aimes-tu suffisamment ? Ecoute ta petite voix intérieure, elle saura répondre à ces questions.

***

Prends le temps de répondre à ces questions, pour toi, pour ton avenir, pour tes proches. Retourne à tes envies « primaires », tes envies qui ne sont pas censurées par la société et tes proches. Recentre-toi sur toi-même : sois plus heureuse. D’ailleurs, je te propose de t’inscrire au challenge « Je commence à vivre » dont le but est d’aller vers un épanouissement personnel.  Si toi aussi tu souhaites passer à l’action et améliorer votre vie, je te propose de me rejoindre dans le , un challenge sur 9 mois pour repartir sur de bonnes bases. Rendez-vous sur la page : Challenge « Je commence à vivre » pour plus d’informations !

Windy

2 comments

  1. La dernière est super parlante je trouve !
    La première aussi … Mais ça j’ai déjà tout bon et je devrais pouvoir le réaliser donc ça va … XD

    1. La dernière est celle que je garde toujours dans un coin de ma tête. Surtout lorsque je prends l’avion, je me dis « s’il se crash, est-ce que je serais satisfaite de celle dont on se souviendra ? est-ce que j’ai tout dit à tout le monde ? » et comme je pars du principe qu’on peut mourir à n’importe quel moment, j’agis toujours essentiellement en suivant ce cinquième point !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *